Interviews Programme Alimentaire Mondial et Union Européenne

Les Interviews de Mr Wane au PAM et de Mr Halgand à l'UE nous ont fourni de nombreuses informations. Nous ne détaillerons ici que les questions réponses du PAM à travers l'interview de Mr Mamadou Wane. Nous avons à l'occasion aussi appris que l'UE et le PAM collaborent étroitement, puisque le premier finance le projet à travers le second.

 

 

Interview de Mr Mamadou Wane, responsable de la GMV au PAM.

1) Comment vous etes vous interessé au projet GMV?

C'est l'ANGMV qui nous a interpellé pour prendre part aux actions menées dans le cadre du projet GMV

2) Quels sont les objectifs de ce projet?

Les objectifs sont avant tout de stopper le Sahara et de permettre aux populations des régions concernées par la GMV de vivre de leurs récoltes. La restructuration des sols dégradés et l'enrichissement de la bio-diversité sont aussi des objectifs du projet, sans oublier la fixation des populations sur place pour lutter contre l'exode rurale.

3) A partir de quelles données le tracé de la GMV a-t'il été fait?

Le trajet a été étudié en fonction de la pluie et des ressources en eau disponibles, mais aussi en rapport avec les populations et les itinéraires des troupeaux. Tout cela en superposition avec les limites du désert qu'il faut à tout prix arrêter. Tracer le chemin de la GMV n'a pas été aisé.

4) Quels sont les organismes prenant part au projet?

Outre le PAM et l'ANGMV il n'y à pas réellement d'autre organisme sur ce projet. Il y a bien eu des camps de vacances d'écoliers qui sont venu planter des arbres et les miltaires mais c'est tout.

5) Y a t'il une coordination des differents organismes?

non pas vraiment.

6) Qui supervise l'avancement des travaux sur place?

Le directeur de l'ANGMV supervise sur place l'état d'avancement.

7) Par qui et comment sont réparties les tâches aux populations?

Les populations sont propriétaires des terres, nous ne pouvons donc pas leur donner d'ordre  quant à la réalisation du projet mais ils savent que ce projet est une aide pour eux. Donc personne ne leur repartit aucune tâche,  simplement nous venons et plantons des arbres c'est ensuite à eux de les entretenir et d'en bébéficier.

8) Qui possede les cultures?

Les populations. Les cultures n'appartiennent ni a l'état ni a l'ANGMV ni à nous mais seulement à eux aucune taxe ne leur est demandée et ils peuvent librement vendre le produit de leur culture.

9) Y a t' il un contrat entre les états?

Non pas vraiment c'est plutôt que chaque pays a sa propre muraille verte et que celles-ci sont misent bout à bout formant la Grande Muraille Verte.

10) Quel est l'avancement du projet?

Au sénégal quelques hectares ont deja été planté mais le gros du projet est à venir dans les mois qui viennent.

11) Quels sont déjà les attentes et retombées économiques?

Les retombées sont pour le moment maigres car le projet se met à peine en place concrètement il faudra attendre encore au moin 1an.

 

Interview de Mr Stéphane Halgand, Chef de section Développement Rural à l'UE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×