Repeuplement des zones de la GMV

 

Un aspect économique et social de la GMV est le repeuplement des zones qui sont touchées par le projet. En favorisant sur tout le long du tracé la mise en place d'espèces végétales utiles à la médication, à l'alimentation, au chauffage ainsi que la création d'emplois qui atténuent l'exode rural, la GMV crée ainsi une dynamique positive autour de la zone. L'accès plus facile aux matières premières incite aussi les populations à rester dans leurs villages d'origine.

La plus grande disponibilité des ressources vitales et économiques appuyée par le choix des plantations donne aux habitants la possiblité de:

  • Se nourrir (grâce notamment aux feuilles de baobabs ou aux fruits comestibles)
  • Nourrir leur bétail (fourrage)
  • Se soigner (plantes médicinales)
  • Se chauffer et cuisiner (bois de chauffe)
  • Faire du commerce (vente de sel de cuisine, de teintures...)

Ainsi, progressivement, les "émigrés écologiques" à la recherche de travail vont repeupler ces zones réhabilitées par la proximité avec la GMV.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site